© 2018 - Céline Chevet

Smog of Germania

Marianne Stern

 

Résumé :

Dans une Allemagne alternative aux environs de 1900, la capitale Germania a connu une industrialisation incontrôlée. Envahie par un smog noir, il est difficile de discerner le jour de la nuit et de se promener sans masque. Les plus riches vivent en hauteur, cloîtrés dans des tours pour se protéger, tandis que les plus pauvres supportent la pollution dans les bas-fonds où fourmillent des guildes d'assassins, de trafiquants et de créateurs d'armes en tout genre. Viktoria, fille de l'empereur, n'hésite pas à s'y rendre pour se divertir malgré les dangers. Elle découvrira ainsi le terrible complot qui s'ourdit dans l'ombre depuis trop longtemps...

Intro :

J'ai rarement lu du steampunk alors que c'est un style qui m'intéresse beaucoup, mais j'ai toujours pensé que le cinéma lui allait mieux car étant plus "visuel". Finalement, Smog of Germania me prouve que j'ai tort et que le steampunk passe très bien en livre aussi ^^.

Note globale* : 8,6/10

*ce n’est pas la moyenne des notes ci-dessous, plus mon ressenti global

 

 

Les personnages :

Note : 8,8/10

Vous ai-je parlé de Maïa, d'Airstronomy ? Eh bien Victoria, l'héroïne de SoG, m'énerve pareillement ! C'est un personnage assez peu pro-actif, au jugement hâtif, coincé dans sa vision étriqué du monde (bien qu'elle fasse des efforts pour en sortir). Son éducation et son statut vont être des freins à son émancipation tout au long du tome ! Elle va être agaçante dans ses choix, ses réactions, naïve, romantique où il ne faut pas l'être et j'en passe ! Pourtant, c'est exactement ces défauts qui en font un personnage réaliste et crédible. Bien que je ne me sois pas attachée à elle, j'ai toujours cru en son rôle et apprécié son authenticité. S'il n'y avait que Victoria, cependant, ma note serait plus basse, mais les jumeaux... les jumeaux Maxwell et Jérémiah valent vraiment le détour !! (Avec une préférence pour Maxwell qui m'a complètement conquise) Ce sont des personnages mystérieux, au passé trouble, complexe et possédant une relation superbe et inattendue.  Je suis complètement fan de leur lien à toute épreuve ! Les personnages secondaires sont également bien développés même si certains mettent carrément mal à l'aise !!

L’histoire :

Note : 8,5/10

L'univers tout comme l'histoire est complexe, profond, bien décrit, bien amené. Il est angoissant dans son réalisme, sa cruauté, ses odeurs et son smog. Les sens sont interpelés aisément et je me suis sentie immergée très rapidement dans Germania et ses sombres histoires. L'action est un peu lente à s'installer, mais une fois dedans (c'est un roman que j'ai vécu en deux temps, première et seconde moitié), tout va très vite ! La fin est grandiose et donne vraiment envie de retrouver les personnages pour voir comment ils vont évoluer. Le steampunk est là sur fond de magie et j'ai trouvé cette approche très intéressante.

 

L’écriture :

Note : 8,5/10

C'est aussi une très belle découverte d'un point de vue de l'écriture car je ne connaissais pas cette autrice avant de lire SoG. Le style est riche, avec des descriptions parfois longues (sans être trop longues) mais qui pose bien l'univers un peu victorien qui en ressort. Il sert l'histoire avec élégance et je n'ai pas été ennuyée une seule fois par la plume.

 

Conclusion :

Presque un coup de cœur pour moi (Victoria m'a néanmoins trop cassé les pieds pour que je prenne plaisir de A à Z), je recommande chaudement ! Je me suis déjà procurée le tome 2 et j'ai hâte de reprendre l'aventure !

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now