OÙ TROUVER L'INSPIRATION ?

Mis à jour : 24 sept. 2018

Entre rêves, blogs, séries TV, livres, discussions et musiques, où trouvez-vous l'inspiration ?


Qu'est-ce qui déclenche, chez vous, l'inspiration ? Il y a deux cas majeurs où elle nécessite un "trigger" : au moment de l'idée première, celle qui lancera votre nouveau projet de roman, puis au moment où, syndrome de la page blanche oblige, il faut se remettre à l'œuvre.


Un nouveau roman


Pour ma part, l'idée première vient principalement de mes rêves. Les plaines oniriques sont des endroits où tout peut arriver, où les scénarios les plus loufoques peuvent naître. C'est un terreau inépuisable dont la matière première n'est autre que le réel transformé par votre subconscient. Être à l'écoute de mes rêves est donc, pour ma part, la première étape de création. À cela, vous me répondrez peut-être qu'il n'est pas évident de se souvenir de ses rêves ! Je n'y parvenais pas bien non plus. C'est un exercice, en vérité, auquel je me plie. Comme le sport, je m'y entraine. J'ai commencé à le faire à cause de mon intérêt pour le rêve lucide. Le rêve lucide vous permet de forcer votre cerveau à un état de conscience particulier, il engage votre mémoire et vous autorise à manipuler votre songe. Les scénarios de ce genre de rêve sont généralement les plus intéressants car vous êtes capables de leur donner une consistence et le semblant de réalisme qui vous échappe normalement dans votre sommeil paradoxal. L'inconscient continue néanmoins de forcer son chemin et il peut vous offrir de belles idées pour votre prochain roman (je vous renvoie vers la très bonne vidéo de OTB - Outside the box pour apprendre à faire des rêves lucides).



Le syndrome de la page blanche...


J'en ai beaucoup entendu parler, mais j'ai la chance de n'y être confrontée jamais plus d'une semaine. Comment trouver l'inspiration dans ces moments-là ? Eh bien je n'ai pas de solution miracle ! Lorsque je ne trouve pas quoi écrire ou comment écrire, je m'en remet à la discipline. Je pense qu'il est important de se faire violence et d'instaurer une réelle discipline dans l'écriture d'un projet. Je ne parle pas là de plans (planification de l'histoire, description des personnages etc) car chacun écrit à sa sauce et certains y vont au fil de la plume. Pour ma part, j'écris souvent un synopsis rapide avec des scènes clefs. Là où la discipline réside, c'est dans le fait de s'imposer régulièrement un temps d'écriture. Cela peut correspondre à 15min par jour ou 2h le week-end, peu importe : ce qui compte, c'est la régularité. La persévérance. L'effort. Ainsi, lorsque je suis en panne d'inspiration, je prends mon scénario et j'écris machinalement, mécaniquement, sans chercher à mettre des émotions ou faire quelque chose de forcément très cohérent. J'appelle cela majestueusement "le vomi scénaristique". Le but est purement et simplement d'avancer, de se forcer à aligner les mots, de se discipliner dans un mouvement qui ne sert qu'à relancer la mécanique (un mouvement que vous connaissez si vous le pratiquez régulièrement !). Il n'est donc pas question d'attendre l'inspiration mais de la provoquer, de déclencher une dynamique pour sortir de notre état inertiel.

Il faut pourtant bien que l'inspiration revienne, alors pour ma part, dans ces moments-là, j'écoute beaucoup de BO de films, de drama, de compilations de piano et je regarde des séries épisodiques. Tout ce marasme émotionnel finit par créer le déclic. L'attente est passive, c'est pourquoi il est essentiel d'allier les impulsions émotionnelles à la mécanique régulière de l'écriture.


Je vous mets ici la BO que j'écoute le plus en ce moment pour m'aider dans la correction de mon manuscrit "Sous les sabots des Dieux" ;). Il s'agit d'un drama coréen qui m'avait beaucoup touchée et dont les combats sont épiques ! Warrior Baek Dong Soo ^^.





Et vous, comment trouvez-vous l'inspiration pour écrire ?

© 2018 - Céline Chevet

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now