© 2018 - Céline Chevet

Phobos - tome 1

Victor Dixen

 

Résumé :

SIX PRÉTENDANTES.
SIX PRÉTENDANTS.
SIX MINUTES POUR SE RENCONTRER.
L’ÉTERNITÉ POUR S'AIMER.

ILS VEULENT MARQUER L'HISTOIRE AVEC UN GRAND H.

Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d'un même vaisseau spatial.
Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

ELLE VEUT TROUVER L'AMOUR AVEC UN GRAND A.

Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l'une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l'amour. Elle a signé pour un aller sans retour...

MÊME SI LE RÊVE VIRE AU CAUCHEMAR, IL EST TROP TARD POUR REGRETTER.

Intro :

Je vais m’attirer les foudres de ma sœur, mais je n’ai VRAIMENT pas aimé. C'est un roman YA qui raconte donc l'histoire de Léonor, engagée dans le programme de Genesis et en partance pour Mars. On suit ses découvertes sur la véritable nature du programme, ses relations avec les autres concurrents et leurs secrets respectifs sur font de SF et de télé-réalité. 

Note globale* : 3/10

*ce n’est pas la moyenne des notes ci-dessous, plus mon ressenti global

 

 

Les personnages :

Note : 2/10

Je n'en ferai malheureusement pas l'éloge. Je les ai trouvés un peu trop stéréotypés et attendus, autant au niveau de leur personnalité que de leur physique. Par exemple, la cicatrice de Léonor qui semble être un secret obsessionnelle, prend une place démesurée et je n'ai pas pu réfréner l'envie de lui dire : "c’est pas sur ta tête que tu as ta brûlure, il y a des gens qui vivent avec pire que ça !!". Je ne suis parvenue à m'attacher aux personnages et leurs réactions, leurs pensées, leurs histoires m’ont malheureusement ennuyée. Je trouve qu'avec une telle diversité de héros et héroïnes, le potentiel de ce premier tome s'est perdu. Quant à la grande méchante, vous prenez n’importe quel vilain de Marvel et vous le collez à la place (sauf Loki, on ne touche pas à Loki, hein ?). Elle manque de contrastes... C'est pour moi l'une des faiblesses majeures de ce roman. Après, je tiens à préciser qu'il s'agit d'un premier tome et qu'il est fort possible que les personnages réservent de belles surprises par la suite, néanmoins, ils n'ont pas su me séduire suffisamment pour que j'achète le tome 2.

L’histoire :

Note : 5/10

Le scénario est bon. L’idée de base est séduisante avec de l'aventure dans un milieu confiné, des tragédies humaines en perspectives et le thème de la télé-réalité qui met le lecteur devant un livre-miroir où lui-même devient le voyeur. À la base, j’ai acheté le livre pour son résumé car je trouvais l’histoire prometteuse. Malheureusement, le traitement que l'auteur fait de ces thèmes et personnages ne m'a pas convaincue. J'ai eu le sentiment de planer à la surface des choses, d'effleurer les possibilités. Même si l'environnement est bien construit, il ne suffit pas à apporter la profondeur que j'attendais de ce récit.

 

L’écriture :

Note : 6/10

Je ne me suis pas particulièrement arrêtée sur le style. Il ne m'a pas interpelée ni dans le bon ni dans le mauvais. Il ne m'a pas incité à continuer ma lecture avec entrain non plus. Je pense qu'il sert l'histoire : clair, efficace, simple. 

Conclusion :

Je ne lirai pas la suite. Je le conseille aux personnes un peu romantique, qui aiment quand il y a de l’aventure et quelques retournements de situations, qui aiment les contextes clairs, les personnages décapés dont on comprend facilement les intentions. Je pense qu’il s’agit d’une lecture légère, un bon moment de divertissement. Je ne crache pas dessus, je suppose juste que ce livre n’était pas fait pour moi et pour ce que je recherche dans mes lectures.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now